Bien se nourrir

doit rester un plaisir !

Quelle est la diététique de l’hypertension artérielle ?

Malgré l’efficacité des médicaments actuels, les conseils diététiques sont importants : en cas de surpoids ou d’obésité, une perte de poids de 5 à 10 % sera déjà bénéfique. Il convient également de bien choisir ses nutriments :

• A limiter :

- Réduire l’apport de chlorure de sodium = sel (< 6 g par jour), même si seulement 30 % des hypertendus y sont sensibles. Mieux vaut éviter la salière à table et utiliser les épices, les aromates et le jus de citron, pour relever les plats. Parmi les produits les plus salés, signalons : les pains, les charcuteries, les fruits de mer et certains plats tout préparés (lire les étiquetages nutritionnels en se rappelant qu’1 mg de sodium = 2,54 mg de sel).

Repères :

1g de sel = 1/4 de baguette = 1/4 de camembert = 1 tranche de jambon = 1 cuillère à café rase de sel

- Eviter la consommation en excès de réglisse ou de pastis dont l'un constituant (la glycyrrhizine) peut induire une HTA.

- Eviter les excès de café, qui peuvent induire une élévation de la HTA au-delà de 6-8 tasses par jour.

• Les nutriments à favoriser :

Ils aident à faire baisser la tension artérielle :

- le potassium (jus de pruneau, légumes secs et frais, fruits secs et frais) ;

- le magnésium (fruits et légumes secs, céréales complètes, germe de blé et levure de bière) ;

- le calcium (laitages -dégraissés-), certaines eaux minérales (Vittel, Contrex), légumes secs et choux. Une ration quotidienne de 1 à 1,2 g/jour, contribue à faire baisser la TA ;

- en outre, à titre de prévention cardio-vasculaire générale, on préfèrera les lipides oméga 6 et oméga 3, les glucides à index glycémiques moyens ou bas (< 55), les aliments riches en fibres solubles et en antioxydants (polyphénols, caroténoïdes, sélénium, vitamine C, zinc).