Bien se nourrir

doit rester un plaisir !

Gastro-entérite aigüe

=

inflammation de la muqueuse de l'estomac et de l'intestin

La gastro-entérite aigüe est une affection fréquente, qui se manifeste par des nausées, des vomissements et une diarrhée aiguë, accompagnés de douleurs abdominales.

La gastro-entérite aigüe est le plus souvent d'origine virale ou microbienne. Elle dure généralement de 24 à 72 heures.

Au cours des premières 24 heures, une diète hydrique est fréquemment indiquée mais n'est nullement obligatoire. Voir boissons autorisées ci-dessous. Puis on procède à une réalimentation progressive :

Premières 24 heures :

PHASE SANS RESIDUS ET SANS LACTOSE :

La phase sans résidus et sans lactose évite la formation des selles, grâce au choix d'aliments ne laissant pas de résidus après digestion et à l'absence de lactose qui a un effet accélérateur sur le transit intestinal. Elle est indiquée en période de diarrhée aigüe. C'est par ailleurs un régime très digeste, de par l'exclusion des graisses cuites et le choix d'aliments tendres, non irritants, et dépourvus de goût fort.

• Laits et dérivés : lait sans lactose AL110; le yaourt nature, bien que contenant du lactose, peut être conseillé car il restaure la flore intestinale.

• Viande : volaille, lapin, bœuf, veau, agneau de 1ère catégorie, très tendres, cuites sans matière grasse. Texture normale ou mixée ou hachée. Jambon blanc découenné et dégraissé, foie cuit sans matière grasse.

• Poisson blanc : donné en petites quantités car c'est un aliment qui libère de l'histamine. Frais ou surgelé : merlan, limande, colin, cabillaud, lieu, églefin, cuit sans matière grasse, mixé ou émietté.

• Céréales et assimilés : semoule de blé, pâtes de petit calibre, biscottes, farine / riz (conseillé pour lutter contre la diarrhée), galettes de riz, farine de riz, tapioca, maïzena, maïs.

• Légumes et fruits : en bouillon uniquement, sauf la carotte qui peut être donnée sous forme de purée de carottes réalisée avec des carottes bien cuites, bien tendres, très efficace contre la diarrhée. Un peu de banane, bien mûre, écrasée à la fourchette ou mixée aura également un effet positif à cet égard.


• Matières grasses : beurre, margarine végétale et huile végétale, donnés crus, en petite quantité.
Sucre et produits sucrés : sucre, gelée de fruits (et en particulier de coings). En petites quantités.


• Condiments et divers : sel, cannelle, muscade, vanille.

• Boissons : eau non gazeuse, eau de riz, thé léger, infusion, chicorée, bouillon de fruits ou légumes passés, sirop de fruits maison, Coca-cola éventé. L'eau de riz est préparée en faisant bouillir deux à trois cuillerées à soupe de riz dans un litre d'eau additionnée de deux cuillerées à soupe de sucre et une demi-cuillerée à café de sel. En ce qui concerne le Coca-cola éventé, il suffit d'en servir un verre et de le tourner avec une cuiller à café pendant 1 minute avant consommation. Ne pas utiliser de Coca-cola light ! (l'aspartame contenu dans les boissons light pouvant induire une accélération du transit intestinal)

L'alimentation sera répartie en plusieurs petits repas (5) sur la journée.

L'hydratation sera importante : liquides riches en minéraux et en électrolytes pour compenser les pertes liées aux vomissements et à la diarrhée.

2ème, 3ème jour

PHASE SANS FIBRES AVEC REINTRODUCTION PROGRESSIVE DU LACTOSE :

Cette phase sans fibres prend la suite de la phase sans résidus et sans lactose et amorce le retour à une alimentation normale.

Tous les aliments autorisés dans la phase sans résidus et sans lactose restent autorisés et l'on y ajoute ceux qui suivent :

Laits et dérivés : de petites quantités de lait écrémé ou 1/2 écrémé en boisson ou en préparation, yaourt, suisse et fromage frais, gruyère, parmesan, fromage de hollande, tous fromages à pâte pressée cuite, selon tolérance.

Viande : porc maigre très tendre, cuit sans matière grasse. Texture normale ou mixée ou hachée.

Œuf : cuit sans matière grasse, on peut suggérer d'éviter l'œuf dur, dont la digestion est longue, et lui préférer l'œuf à la coque, plus digeste.

Céréales et assimilés : biscuits secs, fécule de pomme de terre.

Légumes et fruits : pommes de terre en robe des champs, vapeur ou à l'eau, donc cuites sans matière grasse et données en petite quantité, puis réintroduire les légumes tendres, épluchés, cuits et mixés ou passés ou écrasés à la fourchette au début : betterave rouge et carottes bien cuites pour commencer, puis courgettes sans peau, fonds d'artichaut, potiron, pointes d'asperge, haricots verts extra fins sans fil, blancs de poireau, partie verte des feuilles de laitue, tomates pelées et épépinées, endives cuites, aubergines / compote de pommes maison, compote de poires maison, compote de coings maison, jus de fruit sans pulpe. Pommes, poires et coings cuits à l'eau. Pommes et poires au four. Ces fruits seront épluchés. Puis, on réintroduit les fruits cuits ou crus mais biens mûrs et non acides.

Sucre et produits sucrés : miel, confiture sans morceaux, chocolat, bonbons acidulés, pâtes de fruits. En petites quantités.

Condiments et divers : herbes aromatiques, épices douces.